Encensé par la critique l’an passé avec sa gamme S10, le fabricant sud-coréen remet le couvert cette année en usant néanmoins d’une stratégie quelque peu différente. La gamme S20 représente en effet une mise à niveau importante et voit plus grand que ses prédécesseurs : écran, autonomie, appareils photo, sans oublier le prix qui commence à sévèrement piquer si l’on craque pour le démesuré Galaxy S20 Ultra.

Ce n’est justement pas ce smartphone déraisonnable que nous allons passer au crible aujourd’hui, mais celui-ci qui se place au milieu de la gamme du constructeur en termes de tarification, à savoir le Galaxy S20+.

samsung s20

Design et finitions premiums

Qu’on se le dise, le design et l’ergonomie du Galaxy S20+ ne plaira pas à tous ; la raison est simple, sa dalle de 6.7 pouces est particulièrement imposante pour un smartphone qui, au final, aura bien du mal à trouver sa place dans l’une de vos poches !

Avec le S20+, comme avec le S20 Ultra (6.9 pouces), Samsung a fait le choix d’offrir une alternative plus grand format et plus musclée à son S20 et ses 6.2 pouces. Sur le papier, peu de choses différencient pourtant le S20 et le S20+ ; hormis cette dalle de taille plus importante, on note la présence d’une batterie à l’autonomie rallongée grâce à ses 4 500 mAh, ainsi que la présence d’un capteur photo ToF.

épaisseur samsung s20

Quoi qu’il en soit, Samsung a clairement soigné sa copie avec cette nouvelle gamme de flagship. Le design est une franche réussite avec des bordures quasiment absentes et une courbure subtile, un écran d’une qualité saisissante, un simple poinçon central pour l’appareil photo avant, mais aussi des finitions excellentes, comme nous en avons l’habitude avec Samsung.

L’arrière du smartphone à tendance à diviser esthétiquement. Le module photo est en effet imposant et d’aucuns penseront qu’il dépasse disgracieusement du châssis.

Ce bloc n’apporte en effet aucune touche esthétique positive, mais reste discret pour peu que l’on opte pour l’un des étuis proposés par le fabricant. Comme nous pouvons le voir sur ces images, l’étui Clear View permet de cacher cette protubérance ingrate tout en apportant quelques fonctionnalités supplémentaires avec sa fonction « Always On Display » et protéger le smartphone avec une esthétique agréable.

Concernant la protection qu’offre cet étui, difficile de juger de son efficacité, mais elle ne paraît pas être des meilleurs, ce qui est dommage vu le prix de vente dudit étui, bien trop onéreux.

Enfin, on constate la disparition du bouton dédié à Bixby, l’assistant vocal maison, intégré maintenant au bouton d’alimentation. Le design se veut donc plus épuré, il va à l’essentiel, étant par ailleurs dépourvu de prise jack.

Une dalle Amoled 120 Hz splendide

Le Galaxy S20+ arrive avec une dalle Dynamic AMOLED, qui sort tout droit des chaînes de production de Samsung. Il s’agit d’un écran de 6.7 pouces doté d’une résolution maximale de 1440 x 3200 pixels, le tout pour un ratio 20:9.

Certifié HDR10+, cet écran incurvé et aux bords quasi inexistants embarque un verre de protection Gorilla Glass 6. Autre atout et pas des moindres : la fréquence de rafraîchissement de l’écran peut être poussée jusqu’à 120 Hz. Toutefois, il vous faudra choisir entre la résolution Full HD + à 60 ou à 120 Hz et la résolution WQHD+ qui malheureusement ne propose qu’une fréquence de 60 Hz. À l’usage, le choix est rapidement fait, car on ressent clairement le gain de fluidité avec la fréquence de 120 Hz, tandis que le gain en détail et en netteté n’est que peu perceptible entre le FHD+ et le WQHD+.

La température des couleurs est ici idéale avec 6451 K, tr-s proche de la valeur référence qui est de 6 500 K

Le DeltaE moyen mesuré à 2.24 montre que les dérives chromatiques de cet écran sont imperceptibles par l’oeil humain.

Là où cette dalle montre de sa superbe, c’est évidemment sur la qualité et la fidélité de restitution des images qui atteint ici presque la perfection. S’agissant d’une dalle OLED, le taux de contraste est infini, résultant sur des noirs absolus, un rendu lumineux et une grande richesse colorimétrique. La réflectance de l’écran est assez élevée et les reflets sont perceptibles surtout devant l’écran éteint. Néanmoins, le pic lumineux est excellent avec plus de 900 cd/m² ce qui garantit une visibilité parfaite même en plein soleil. Couplés à une dalle de cette facture et à un retard tactile quasi inexistant, les gamers devraient forcément y trouver leur bonheur. Enfin, la luminosité minimale descend à 1.5 cd/m², ce qui garantit également une utilisation sans gêne dans l’obscurité.

Toutes les mesures ici ont été réalisées à l’aide d’une sonde Xrite i1Display Pro Plus et le logiciel Calman Ultimate.

Performances et autonomie : excellentes, mais peut mieux faire

À l’instar des deux autres modèles de cette gamme, le S20+ embarque une puce Exynos 990, épaulée par pas moins de 12 Go de RAM. Si l’on en croit les différents benchmarks, cette puce affiche d’excellentes performances, similaires au Kirin 990 et plus véloces qu’un SnapDragon 855. Les performances sont de haut vol, aussi bien en multitâche qu’en jeu, notamment grâce à des résultats qui compte parmi les meilleurs du marché sur la section GPU et la mémoire Flash.

Mais, il y a un, mais ! On peut effectivement regretter que Samsung propose les versions de cette nouvelle gamme équipée du Snapdragon 865 seulement sur le marché de son propre pays, la Corée du Sud et des États-Unis. Dans les faits, nos modèles européens équipés de l’Exynos 990 offrent des performances qui restent en deçà des versions qui contiennent la puce de Qualcomm. Néanmoins, la puissance de l’Exynos 990 suffit à faire de ce smartphone une véritable machine de guerre, parée à toutes situations ou presque.

Le Galaxy S20 Plus est l’un des smartphones parmi les plus performants du moment selon AnTuTu. La version dotée de la puce Exynos se place néanmoins loin derrière le modèle commercialisé aux Etats-Unis, profitant des performances du Snapdragon 865.

La durée de vie de la batterie des smartphones signés Samsung est bien trop souvent leur point faible. C’est encore une fois un sujet à débat avec cette gamme S20, car si la capacité de la batterie du S20+ est gonflée à 4 500 mAh, la définition WQHD+ ou le taux de rafraichissement de 120 Hz requièrent pas mal d’énergie. Si l’on se contente du FHD+ à 60 Hz, alors l’autonomie est plus que satisfaisante et rejoint celle de la plupart des smartphones concurrents, avec une longévité d’une moyenne de 18 heures. Toutefois, avec la définition WQHD+ ou le refresh rate de 120 Hz, c’est une autre histoire puisque cette valeur descend alors facilement en dessous des 11 heures avec une utilisation cependant soutenue.

Autrement dit, si vous choisissez l’un de ces deux modes tout en usant de votre smartphone pour des tâches énergivores (comme le jeu vidéo mobile), il faudra alors impérativement avoir le chargeur sur soi ! Bonne nouvelle ceci dit : la charge est extrêmement rapide avec le chargeur de 25 W fourni, la batterie emmagasine une pleine charge en seulement 1h10, un résultat plus que séduisant. On regrette toutefois, vu le prix de vente de ces smartphones, que Samsung daigne fournir le chargeur sans fil d’office avec ses flagships.

Un photophone convaincant ?

Le Galaxy S20+ embarque un triple module photo sur sa face inférieure. On y retrouve un capteur grand-angle de 12 Mp, un capteur ultra grand-angle de 12 Mp lui aussi, ainsi qu’un téléobjectif de 64 Mp, le tout est épaulé par un objectif ToF qui permet d’analyser la profondeur de champ afin d’obtenir de meilleurs bokeh en mode portrait.

Dans l’ensemble, les clichés réalisés avec le S20+ sont excellents, un constat que l’on émet surtout lorsque les photos sont capturées dans de bonnes conditions de luminosité, ce qui est vrai aussi bien pour le module principal que l’ultra grand-angle. Les photos de jour sont saisissantes et l’on remarque sans difficulté l’expertise de Samsung à développer des outils dopés à l’IA pour le traitement des images.

Le capteur principal offre des résultats fidèles et saisissants en plein jour.

Certaines couleurs semblent saturées, ce qui n’entache cependant pas la qualité des photos.

On remarque bien ici des couleurs trop accentuées, on aime ou on n’aime pas.

D’un autre côté, on retrouve cette propension du fabricant Coréen à proposer des couleurs quelque peu saturées, moins que sur ces anciennes gammes, mais on remarque tout de même que le ciel semble plus bleu que bleu, comme c’est le cas avec la verdure. Malgré tout, les contrastes comme le piqué sont excellents avec des images nettes et détaillées qui paraissent globalement naturelles.

À gauche une photo capturée à l’aide du capteur principal de 12 Mégapixels, à droite celui de 64 Mégapixels.

Dépourvu d’un véritable zoom, le S20+ utilise son capteur de 64 Mp pour offrir un agrandissement 3x. S’il s’agit d’un choix étrange, la précision est néanmoins au rendez-vous et permet de capturer des photos à longue distance avec une qualité appréciable

Le zoom numérique 30x montre quant à lui ses limites avec une perte de qualité évidente dépassé un certain seuil.

On constate ici la perte de qualité avec le zoom numérique sur le capteur principal. Les photos ci-dessus montrent respectivement un agrandissement 1x / 2x / 5x / 20x et 30x.

Le zoom commence à montrer ses limites à partir d’un certain agrandissement, comme ici avec un zoom 13x

Le capteur ToF est quant à lui une très bonne surprise : il offre des portraits à l’effet de flou d’arrière-plan (bokeh) très réussi : le sujet au premier plan est parfaitement détouré offrant un résultat très propre.

Accompagné par le capteur ToF, le mode portrait offre un très bon rendu.

Le mode portrait fonctionne également avec la caméra frontale de 10 Mp, mais pas de capteur ToF ici. Le résultat est forcément en deçà par rapport au module arrière, mais reste très satisfaisant et permet de réaliser de bons selfies, quoiqu’il ne soit pas rare de voir certains éléments flous au premier plan.

Bien qu’elle ne s’aide pas du capteur ToF, la caméra frontale offre des selfies propres en mode portrait.

Du côté de la vidéo, le S20 Plus excelle lorsqu’il s’agit de filmer en 4K à 60 fps. Bien qu’il propose un mode où il est possible de filmer en 8K à 30 fps, je trouve cette fonction quelque peu anecdotique et surtout difficile à tester, car faudrait-il encore se munir d’un écran 8K ! Reste que sur le papier, le chiffre impressionne et montre bien que ce smartphone franchit certaines limites. La vidéo en Full HD est quant à elle de la meilleure qualité possible, notamment grâce à une stabilisation optique d’une efficacité redoutable.

Samsung a également beaucoup travaillé sur le mode nuit : l’image est quelque peu lissée et les couleurs moins vives, mais le résultat est très satisfaisant avec un gain bien visible en détail et en piqué si on compare avec une photo prise dans des conditions de lumières sombres sans le mode nuit.

Enfin, Samsung a déployé une nouvelle fonction sur cette gamme : le mode Single Take. Il permet à partir d’une vidéo et en quelques secondes seulement, de produire une série de contenus permettant d’immortaliser le moment de plusieurs manières : on y retrouve des clichés en noir et blanc, des vidéos hyperlapse et ralentie et autres portraits. Au premier usage, on se sent un peu désemparé face à cette fonction où tout se passe très vite, mais au final s’avère très agréable à utiliser au quotidien.

Le mode Single Take peut sembler gadget mais se révèle finalement appréciable au quotidien

OneUI : une interface soignée et fonctionnelle

La surcouche OneUI est sans doute l’un des grands atouts des smartphones de Samsung. L’interface est simple et intuitive, facile à utiliser d’une seule main et embarque l’ensemble des fonctionnalités mise en avant par le fabricant, à savoir Samsung Pay, Bixby, ou encore Always On Display.

Les menus et les raccourcis sont idéalement optimisés, un simple geste permet ainsi de faire poper l’écran latéral et de retrouver de nombreuses fonctionnalités, toutes personnalisables. On retrouve le même fonctionnement pour Samsung Pay grâce à un geste à effectuer au bas de l’écran, une fonction que l’on peut par ailleurs désactiver très simplement.

Le seul point faible de OneUI est à mettre sur le compte de ses applications préinstallées dont on ne peut se débarrasser facilement : c’est le cas de Facebook et de l’ensemble des apps renforçant l’expérience Samsung (Samsung Pass, Browser, Email, etc.).

Samsung Galaxy S20 Plus : l’un des meilleurs choix à l’heure actuelle ?

Inutile d’y aller par quatre chemins : le Samsung Galaxy S20+ est actuellement le meilleur choix en termes de fonctionnalités, de performances et de qualité photo au sein de la gamme S20. Le S20 Ultra n’apporte finalement que peu de choses en plus en considération de son tarif, tandis que le S20 contentera ceux qui recherchent un smartphone plus compact.

Pour résumer, son écran splendide et parfaitement calibré, ses capacités à être un excellent photophone, son mode 120 Hz, ses performances de haut vol, son interface bien huilée ainsi que son design et ses finitions premiums en font un smartphone plus que recommandable pour qui veut profiter d’un tel flagship.

Marchand
Stock
Lien
Patientez... Nous cherchons le prix de ce produit sur d'autres sites

A Propos de l'auteur

Matthieu Legouge

Immodérément passionné par la musique, les jeux-vidéo, et le hardware, je navigue au gré des notes et des fréquences et vais partout là où la Tech me mène.

Retrouvez moi sur Twitter pour suivre mes aventures, partager nos idées et discuter de tout et de rien : @_UglyToe

Votre commentaire

Pourquoi nous faire confiance ?Pourquoi nous faire confiance ?
Nous nous efforçons de trouver les meilleurs produits high tech pour chaque catégorie. Nos conseils sont objectifs et non sponsorisés par des marques. Notre équipe compare et analyse des centaines de produits pour vous présenter un panel représentatif. Les produits coup de coeur sont signalés par une étoile. Il ne vous reste plus qu'a acheter au meilleur prix grâce à nos comparateurs de prix.