Au cours des dernières décennies, le cinéma hollywoodien a souvent spéculé sur le sujet de l’intelligence artificielle.
En effet, un des films les plus prophétiques en la matière, Terminator, était déjà sorti il y a 34 ans.
Ce film racontait l’histoire d’un cyborg humanoïde indestructible qui revenait de 2029 pour assassiner celle qui allait amener l’humanité à une guerre contre les machines.
Cependant, même si le lien avec notre monde qui commençait à être envahi par les ordinateurs avait pu nous effrayer un peu à l’époque, il demeurait que l’on voyait bien que la révolution numérique nous apportait plus de bénéfices que de destruction.

Une compagnie, née de l’âge digital et informatique, utilise aujourd’hui l’intelligence artificielle pour des recherches médicales.
L’intelligence artificielle est notamment utilisée pour la découverte de médicaments, pour le développement de marqueurs biologiques et pour la recherche sur le vieillissement.
Le fondateur de cette compagnie se dit on ne peut plus optimiste sur les avancées que promettent l’intelligence artificielle.
La société en question s’appelle Insilico Medicine et est basée à Baltimore, aux États-Unis.
Elle se concentre sur l’intelligence artificielle de nouvelle génération et sur les technologies de blockchain pour la recherche sur le vieillissement et pour les médicaments.
Cette compagnie utilise ce que l’on appelle la bio-informatique, c’est-à-dire l’utilisation de l’intelligence informatique pour comprendre les processus biologiques.
Avec la bio-informatique, six bureaux de recherche et de développement dans le monde, 49 employés et 12 millions de dollars de fonds, Insilico aspire à étendre la longévité.
Cet objectif de longévité en bonne santé devrait être atteint grâce à des solutions innovantes utilisant l’intelligence artificielle.
La compagnie, fondée et dirigée par le Professeur Zhavoronkov, travaille sur la prévention du vieillissement, sur la guérison de maladies et sur la découverte de nouveaux médicaments.
Ce professeur dit que la valeur de la compagnie repose principalement sur sa propriété intellectuelle.
Sa valeur financière pourrait reposer sur les molécules qu’Insilico crée qui pourraient être vendues pour des milliards de dollars.
Le professeur se targue même de faire partie du top 100 mondial des meilleures compagnies d’intelligence artificielle.
Mais, comme pour la plupart des innovateurs qui veulent changer le monde, les profits sont rarement l’objectif premier.

Des objectifs de grande ampleur

Le professeur reconnaît que la bataille contre le vieillissement n’est pas facile et nécessitera sûrement les outils les plus aboutis offerts par la science moderne.
C’est pourquoi l’intelligence artificielle devrait être parmi les mécanismes les plus prometteurs que les scientifiques peuvent utiliser dans cette cause.
Insilico a été pionnière dans le renforcement des techniques pour générer de nouvelles structures moléculaires qui possèdent des propriétés pour combattre la maladie.
Le professeur Zhavoronkov a été le premier à développer le développement de marqueurs biologiques.
Il a même fondé des centres de développement au Royaume-Uni, en Corée, en Russie, à Hongkong et à Taïwan.
Ce professeur pense que l’intelligence artificielle peut changer le monde avec la découverte de nouveaux médicaments et l’éradication de la maladie.
Il considère que la pharmaceutique est inefficace en matière de découverte de médicaments.
En effet, plus de 90% des essais humains échouent.
L’objectif d’Insilico est de remplacer l’industrie pharmaceutique.
Le professeur considère que cette dernière reposant sur l’intelligence humaine ne peut être que limitée.
Car l’intelligence artificielle utilise des systèmes qui surpassent les humains sur tous les niveaux.
Insilico a pour espoir dans trois ans d’avoir la première molécule utilisant l’intelligence artificielle implantée dans des patients humains.
Ces molécules auraient pour objectif de cibler les maladies rares.
En ce moment, le professeur se concentre sur les désordres musculaires et sur le vieillissement accéléré des enfants dû à la Progéria.
En progressant, il espère pouvoir s’occuper des maladies de Parkinson, d’Alzheimer et du diabète.

Le futur à portée de main

Même si l’intelligence artificielle peut parfois en effrayer certains, elle est certainement l’avenir de la médecine.
Avec les possibilités qu’elle permet et ses capacités importantes, elle est déjà partie prenante des recherches et des avancées médicales en France et dans le monde.
Autant dire qu’il sera difficile de faire sans dans les prochaines décennies.
La médecine moderne a donc une nouvelle alliée de taille pour espérer faire de grandes découvertes dans un avenir proche. Mais bon, pour l’instant, nous sommes encore en 2018 et en cas de problème il faut encore appeler le médecin !

A Propos de l'auteur

Patrice

Passionné d'informatique depuis l'enfance, je suis aussi programmeur C/C++ Objective C pour PC, Mac, iOS. Bloggeur pour DigitallyOurs à mes heures perdues.

Pourquoi nous faire confiance ?Pourquoi nous faire confiance ?
Nous nous efforçons de trouver les meilleurs produits high tech pour chaque catégorie. Nos conseils sont objectifs et non sponsorisés par des marques. Notre équipe compare et analyse des centaines de produits pour vous présenter un panel représentatif. Les produits coup de coeur sont signalés par une étoile. Il ne vous reste plus qu'a acheter au meilleur prix grâce à nos comparateurs de prix.