Lancé fin 2019, soit à peine un an après PhotoLab 2, le logiciel d’édition photo à la française revient avec une troisième version enrichie en fonctionnalités et en outils qui lui permettent de venir concurrencer plus efficacement le fameux Lightroom et d’autres solutions d’édition photo.

Les nouveautés de DxO PhotoLab 3

Après avoir introduit un outil qui était très attendu des utilisateurs avec PhotoLab 2, à savoir la photothèque, DxO est de retour avec de nouvelles fonctionnalités qui mettent cette fois- ci en valeur la grande expertise du groupe français. PhotoLab 3 apporte en effet des améliorations significatives concernant le traitement de l’image puisque de nouveaux outils de paramétrage des couleurs, de retouche locale et de correction de l’image sont disponibles.

Malgré tout, les utilisateurs de DxO PhotoLab 2 ayant reçu une mise à niveau du logiciel en mai 2019, la question de la pertinence de cette nouvelle version se pose puisque la mise à jour est facturée 69 €, alors que l’achat du logiciel revient à 129 €. La méthode la plus simple pour répondre à cette interrogation reste toutefois de tester DxO PhotoLab 3 via un essai gratuit de 30 jours, qui nous autorise un accès à toutes les fonctionnalités de la version Elite du logiciel. Sans plus attendre, faisons le point sur ce qu’apporte cette version toute fraîche.

La roue chromatique « Dxo ColorWheel »

Parmi les nouveautés, la roue chromatique – DxO ColorWheel – est sans doute l’ajout le plus important opéré au sein de PhotoLab 3. Ce nouveau mode de réglage des couleurs se pose comme une alternative intuitive et agréable à utiliser aux outils TLS (Teinte, Luminance et Saturation) classiques, tout en autorisant des possibilités qui vont plus loin qu’auparavant. Pour faire simple et comme l’explique DxO, la roue chromatique permet de choisir « une plage de couleur parmi huit canaux, de la dimensionner, de sélectionner une couleur de substitution puis de régler finement les transitions. » Dans les faits, la ColorWheel offre une plus grande largeur de réglages ainsi qu’une meilleure précision pour modifier une teinte, gérer les teintes voisines, ainsi que pour ajuster leur uniformité. Finalement, DxO propose enfin un outil qui se veut aussi bien ludique pour les débutants, que rigoureux pour les passionnés et les professionnels, ce qui marque un pas en avant pour le logiciel français face à des concurrents comme Lightroom et Capture One.

Corrections locales, gestion des masques et outil de réparation

Tout n’est pas une nouveauté ici, mais DxO PhotoLab 3 signe une belle évolution concernant les corrections locales. Le logiciel fait un grand pas en avant en intégrant désormais un panneau de gestion des masques et de réglages locaux, un outil qui s’inspire sans aucun doute de ce que l’on trouve déjà sur Photoshop.


Ce panneau permet ainsi de gérer de manière bien plus souple les masques appliqués à une image, il embarque d’ailleurs des fonctionnalités qui n’étaient pas présentes dans la version précédente, notamment avec un curseur permettant d’ajuster l’intensité des corrections ou encore un outil qui permet d’intervertir les masques de manière simple et rapide.

L’outil de retouche locale a quant à lui bien évolué avec une correction d’image plus fine qui permet de gérer de la zone source, ou encore en proposant un tampon de duplication qui était absent de la version 2 du logiciel.

Recherche par mots-clefs dans la photothèque

Outre les nouveautés et améliorations assez importantes que nous venons d’évoquer, la recherche par mots-clefs au sein de la photothèque est loin d’être anecdotique. Un an après le déploiement de cette photothèque, c’est l’heure pour DxO de lui apporter une amélioration dont l’absence se faisait lourdement ressentir pour les photographes qui disposent d’un nombre très important de photos. C’est désormais chose faite puisque le panneau de la photothèque intègre désormais la recherche par mots-clefs, par ailleurs les métadonnées d’une image (incluant les mots-clés) apparaissent maintenant sur l’interface du logiciel en survolant simplement le fichier.

Lors du déploiement de cette fonctionnalité, les utilisateurs ayant recours à macOS étaient avantagés par cette solution par rapport à ceux sous Windows, chose qui a été corrigée avec la version 3.1. Il est en effet possible de faire des recherches multicritères, de rechercher plusieurs mots-clés simultanément, mais aussi d’importer des mots-clefs qui ont été édités via d’autres logiciels de retouche.

Support de nouveaux boitiers et objectifs

Pour terminer, le fort argument de vente de DxO a sans conteste toujours été le support d’une variété impressionnante de combinaisons boîtiers/objectifs dont le nombre a maintenant dépassé les 50 000 possibilités. Évidemment la version 3 du logiciel et les mises à jour qui suivent n’échappent pas à la prise en charge de nouvelles combinaisons puisque ce ne sont pas moins de 3 000 modules optiques supplémentaires qui sont désormais disponibles avec DxO PhotoLab 3.



 

A Propos de l'auteur

Patrice

Passionné d'informatique depuis l'enfance, je suis aussi programmeur C/C++ Objective C pour PC, Mac, iOS. Bloggeur pour DigitallyOurs à mes heures perdues.

Votre commentaire

Pourquoi nous faire confiance ?Pourquoi nous faire confiance ?
Nous nous efforçons de trouver les meilleurs produits high tech pour chaque catégorie. Nos conseils sont objectifs et non sponsorisés par des marques. Notre équipe compare et analyse des centaines de produits pour vous présenter un panel représentatif. Les produits coup de coeur sont signalés par une étoile. Il ne vous reste plus qu'a acheter au meilleur prix grâce à nos comparateurs de prix.